Rechercher
  • Yvon Blondiaux

Conducteurs débutants

Mis à jour : 19 déc. 2019

Le stress du 1er contact avec la voiture et la circulation est tout-à-fait normal.


Le stress du 1er contact avec la voiture et la circulation est tout-à-fait normal.

D'abord, vous faites la connaissance de votre moniteur (rice) avec toutes les questions qui vous pouvez vous poser:

  • Sera-t-il (elle) gentil (le)?

  • Sera-t-il patient, tolérant de mes erreurs, encourageant, ou sévère,…?

​​

Ensuite, vous faites connaissance avec la voiture et la circulation. N'oubliez pas que le moniteur ne vous donne la responsabilité de la conduite que progressivement. 

Vous découvrez la technique de conduite, puis, il vous faudra l'appliquer conjointement avec le code de la route. 

Plus tard, vient l'examen, qui est la 2e phase de grand stress pour beaucoup de candidats.




Les causes possibles





Les peurs 

  • de l’inconnu, de la réalité, de l’échec, de l’erreur, du jugement, de décevoir,

  • de ne pas maîtriser, de ne pas y arriver, de l’accident, de la mort.

Les facteurs de pression, que je me mets ou que j'accepte de mon entourage comme :

  • L’obligation de résultat,

  • Le désir intense de conduire,

  • La performance, le perfectionnisme,

  • Les rumeurs et programmations négatives,

  • Ma propre subjectivité et mes a priori.

  • le mot "EXAMEN"

​​

Votre personnalité est un élément important auquel il faut adapter la pédagogie. Sachez que tout le monde a les capacités pour conduire, mais aussi, que chaque personne a son rythme, ses difficultés, …

Selon votre profil, votre instructeur doit être capable de s'adapter à vous, de vous proposer un langage qui vous est accessible, ...




Les solutions


1. L’aspect technique.

Une technique correcte vous permet d’utiliser votre voiture avec aisance, sécurité et confiance. Vous pouvez ainsi faire face à toutes les situations de circulation qui se présentent en les gérant en conscience et utiliser 100% de vos capacités d’analyse, de prises de décision et d’action. Vous ne subissez plus la circulation, vous la gérez.


2. L’aspect énergétique.

Votre position corporelle :


  • De bons réglages de votre position de conduite permet une utilisation optimale des commandes et, aussi, une bonne circulation de votre énergie, pour ensuite,

  • Être à l’écoute de vos émotions, de vos perceptions visuelles, auditives, kinesthésiques,

  • Être attentif.ve. au comportement de votre véhicule, de votre environnement.

​​

Voilà des éléments indispensables pour adopter un comportement adéquat, prendre les bonnes décisions, qui se manifesteront par la justesse de vos interventions. Il est indispensable d’établir une connexion intime, émotionnelle, charnelle avec votre voiture, faire corps avec elle.


3. L’aspect psychologique.

  • Comment vous voyez-vous dans la circulation? Quelle place devez-vous y prendre? Comment la prendre?

  • Quelle est votre rôle comme candidat au permis ? Qu’attend de vous l’examinateur ?

  • Quelle position énergétique prendre à l’examen ?

​​

Si vous êtes dans une attitude de proie prête à se faire dévorer par le trafic ou l’"examinateur-prédateur", vos chances de réussite sont minimes. Objectiver la situation de conduite ou de l’examen, vous détacher de vos croyances limitantes, des peurs,... Vous aiderons à vous mettre dans une attitude GAGNANTE.


4. Approche personnalisée

Ces 3 angles d’observation sont abordés par rapport à votre personnalité et des besoins qui en découlent. Il s’agira de trouver vos solutions, de désamorcer les blocages, qui vous parasitent lors de l’examen de conduite.


Pour les personnes qui vivent une problématique très intense, d’autres techniques peuvent être mise à votre disposition :​

  • Le rééquilibrage énergétique et quantique.

  • La constellation systémique.

  • La réflexologie faciale

7 vues

287, Chaussée de Vleurgat / 1050 Bruxelles

TEL: 02 662 22 65

GSM :+32 492 16 42 45

HORAIRES

Du lundi au vendredi

De 10 h à 18 h

  • Auto-école Yin Yang Driver